Comment nettoyer son four ?

Comment nettoyer son four ? 4 méthodes saines à tester

Il y a quelques années, lors d’une collocation, je me suis laissé tenter par l’utilisation d’un produit “miracle” pour nettoyer le four. A la première pulvérisation, j’ai tout de suite déchanté. Le produit sentait tellement fort que je craignais qu’il ne m’intoxique en le respirant et parfume tous les plats que je mettrais au four. Et je n’avais fait qu’une pulvérisation.

Non décidément, je ne pouvais me résoudre à utiliser ce genre de produits. J’optais plutôt pour l’huile de coude et une certaine tolérance. Les vieux remèdes de grands mères n’étaient pas encore venus jusqu’à moi. Heureusement, internet est là et nous offre une multitude de solutions nettement plus saines et pratiques.

Voyons un peu les alternatives que j’ai découvert depuis pour nettoyer son four.

 

Bicarbonate de soude et vinaigre blanc

Et oui, dans un précédent article sur le nettoyant multi usage, j’avais parlé de la polémique autour du mélange bicarbonate de soude et vinaigre. L’intérêt du mélange se révèle pour nettoyer les taches incrustées.

Sur les plaques, la vitre, la surface inférieure du four :

– vous saupoudrez du bicarbonate de soude généreusement

– et vous vaporisez ensuite du vinaigre blanc.

Vous observez alors une petite effervescence liée au dégagement de CO2. Vous pouvez laisser agir entre 1h et 2h.

Pour l’avoir testé, le résultat était plutôt satisfaisant pour les taches les plus soft. Dans le nouvel appartement que j’habite, le four actuel n’a pas dû être lavé depuis sa mise en service (soit de nombreuses années). Ce traitement n’a pas été suffisant mais peut-être dans votre cas cela peut-il suffire.

 

Bicarbonate de soude

L’élément que l’on oublie souvent dans les méthodes alternatives et saines, c’est de laisser faire le temps. La slow attitude se retrouve aussi dans une certaine patience. Une attitude à adopter dans de nombreux domaines comme l’éducation, la vie de couple,  l’alimentation et finalement le ménage.

Bref, dans le cas du nettoyage du four, le bicarbonate se montre efficace à condition de le laisser agir toute une nuit.

  • On mélange 10 c à soupe de bicarbonate de soude avec 4 c à soupe d’eau.
  • On applique la pâte sur les tâches.

Après une nuit, on frotte avec une éponge humide et on nettoie. Si le four a des taches très incrustées, avant de frotter avec une éponge, on pourra d’abord utiliser une spatule en bois.

 

Le savon noir pour nettoyer le four

Dans un four, il y a différents types de taches à nettoyer. Les taches de cramé s’enlèvent plus aisément avec du bicarbonate de soude. Mais pour les taches de graisses que l’on retrouve plus volontiers sur la vitre, le bicarbonate n’est pas toujours suffisant.

Il nous faut un bon dégraissant. Plus dégraissant que le bicarbonate de soude, il y a le savon noir. Alors que votre four est encore chaud, il suffit de  :

  • verser du savon noir sur une éponge humide,
  • passer l’éponge dans le four,
  • laisser agir une nuit,
  • et rincer à l’eau claire le matin suivant.

Enchaîner le traitement au bicarbonate de soude et celui au savon noir est plutôt efficace pour les fours les plus encrassés.

 

Le vinaigre blanc

Pour un nettoyage plus fréquent, il peut être suffisant de vaporiser un mélange de vinaigre et d’eau (1 tiers de vinaigre, 2 tiers d’eau) sur les différentes parois et faire chauffer 5-10 minutes à 100°C. Ensuite passer une éponge pour essuyer en faisant bien attention de ne pas se brûler. De préférence, utilisez votre gant pour le four.

Une solution idéale pour un nettoyage rapide après utilisation.

 

Et vous quelles sont vos astuces pour nettoyer votre four ?

Crédit photo : Annie Spratt on Unsplash

 

Posted in Ménage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *