symptomes intolerance alimentaire

Quels sont les symptômes d’une intolérance alimentaire ?

Et si vous ou l’un de vos proches souffriez en fait d’une intolérance alimentaire ? Voici une liste non exhaustive des symptômes qui peuvent être liés à une intolérance alimentaire. Les intolérances alimentaires sont peu étudiées jusqu’à présent. C’est pourquoi les liens entre symptômes et intolérances alimentaires sont pour la plupart le résultat d’observations et de retours d’expérience. Je tenais à le préciser pour les plus pointilleux d’entre nous.

 

Mise en garde

Avant de faire son diagnostic, il y a quelques petites choses à savoir avant d’en lire la liste.

 

  1. Toutes les intolérances alimentaires ne se ressemblent pas. Vous ne pouvez pas forcément vous fier à ce que vit quelqu’un autour de vous pour savoir si vous êtes concernés par la même intolérance.
  2. L’intolérance alimentaire n’est pas la seule cause de tous ces symptômes. Mêmes si certains symptômes vous correspondent, le problème ne vient pas forcément d’une intolérance alimentaire.
  3. Un symptôme peut se manifester jusqu’à 3 jours après ingestion de l’aliment responsable de l’intolérance.
  4. Une intolérance alimentaire peut sur le long terme provoquer un état inflammatoire favorisant des maladies auto-immunes, c’est pourquoi vous pouvez retrouver certaines maladies comme des symptômes d’intolérance alimentaire.

 

Les symptômes d’une intolérance alimentaire

 

Symptômes digestifs d’une intolérance alimentaire :

nausées, vomissement, douleurs abdominales, ballonnements, flatulences, constipation, diarrhée, syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn.

Symptômes neurologiques :

somnolence, dépression, irritabilité, troubles de la concentration, troubles alimentaires, migraines, maux de tête, vertiges, autisme, hyperactivité (enfant).

Symptômes cutanés et oculaires :

peau sèche, peau atopique,  urticaire, eczéma, psoriasis, acné, éruptions cutanées, démangeaisons, yeux secs, yeux rouges, larmes excessives.

Symptômes respiratoires :

nez bouché, gorge irritée, toux, rhinite, sinusite, otite, asthme.

Symptômes locomoteurs:

troubles circulatoires, crampes musculaires, rhumatismes, tendinites, fibromyalgie.

Autres symptômes

fièvre passagère, surpoids, fatigue chronique, diabète de type I, obésité et diabète de type II, thyroïdite d’Hashimoto, hypertension

 

Diagnostiquer une intolérance alimentaire

Le diagnostic est clairement une étape difficile. Il est possible de faire une analyse de sang dans le cas d’une intolérance alimentaire immunitaire. Le prix est assez élevé et pour les autres types d’intolérances, je ne connais pas d’autres solutions que l’exclusion de l’aliment incriminé.

Après de nombreux échanges, j’ai pu me rendre compte que médecins allopathes et allergologues ne s’étaient en général pas révélés de bons interlocuteurs sur le sujet. J’ose croire que ce sont des faits isolés. L’information est donnée : il est possible que votre médecin ne soit pas d’une bonne écoute si vous lui confiez vos doutes sur une possible intolérance alimentaire. Certains ont été orienté vers une intolérance alimentaire grâce à leur ostéopathe et non par leur médecin traitant.

 

En espérant que ceci vous aide. A venir, un article dédié aux substances allergènes et allergisantes les plus courantes. N’hésitez pas à consulter votre médecin. Et vous quels sont vos symptômes ?

 

Crédit photo :  Austin Chan on Unsplash

Posted in Alimentation, Mode de vie, Problémes de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *