quelle creme solaire choisir

Quelle creme solaire choisir ?

Ayant une peau de rouquine, le soleil et moi, c‘est tout une histoire. J’ai essayé de nombreuses crèmes et chaque année à la belle saison, je m’en tartine le corps.

 

Ça fait bien longtemps que je n’ai pas souffert de coups de soleil.

Certains épisodes de mon enfance restent inoubliables. Je me suis retrouvée parfois avec des formes de doigts bien blanc sur fond de coup de soleil pour avoir mis une crème avec trop d’empressement. A présent, je prends mon temps.

Je connais avec précision les zones du corps les plus sensibles et les plus désagréables : les chevilles, les creux des genoux, les bords des aisselles, la nuque…

 

Outre les aspects douloureux et inesthétiques d’un apparât écrevisse, les risques de cancers sont affaire sérieuse.

 

Quelle crème solaire choisir ?

 

Avec certains scandales autour des composants de cosmétiques, on se demande si le risque de développer un cancer est plus élevé avec ou sans crème solaire. Les protections solaires se classent en trois catégories : les filtres chimiques, les filtres minéraux et les filtres végétaux.

preparer sa peau au soleil

Les filtres chimiques

Les filtres chimiques réagissent avec la peau et peuvent provoquer allergies, perturbations hormonales et cancers. Il s’agit des crèmes solaires les plus courantes et sont clairement à éviter. D’autant plus que ces filtres chimiques sont responsables de la destruction massive de récifs coralliens.

Les filtres minéraux des crèmes solaires

Les filtres minéraux sont composés de microparticules qui réfléchissent les rayons du soleil comme le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc. Les crèmes solaires biologiques sont souvent composées de filtres minéraux. Pour en avoir essayé il y a plusieurs années, elles étaient en général très blanches et difficiles à étaler. C’était même un calvaire. Il y a eu de très gros progrès mais il faut tout de même savoir comment étaler une crème à haut indice de protection. La peau doit être bien hydratée à la base. On réchauffe la crème dans les paumes de ses mains et on applique par petites touches progressivement.

Crème solaire et nanoparticules

Pour réduire l’aspect blanc des crèmes dont le filtre est minéral, la taille des particules a été réduite. Au point d’atteindre parfois la taille de nanoparticule. Les effets des nanoparticules sont encore bien mal connus. La mention [nano] dans les ingrédients permet de vérifier leur présence. La précaution est de mise.

Une huile prometteuse

L’huile de karanja est le seule filtre végétal connu proposant un niveau de protection intéressant. Cette huile est naturellement photo-protectrice et son coefficient SPF peut aller jusqu’à 35. Elle peut convenir aux peaux les plus sensibles mais il vaut toujours mieux faire un test sur une petite zone du corps pour vérifier qu’il n’y a pas de réactions.

 

Les bases sur la peau et le soleil

Voici quelques informations à savoir sur la peau, le soleil et les bonnes habitudes. Certainement que vous savez déjà tout ça mais quelques rappels ne font jamais de mal. Et sait-on jamais ?

Le capital soleil

Même si vous bronzez facilement, il est quand même important de protéger sa peau. Le capital soleil est la capacité de notre organisme à se protéger contre les UV. Il n’est pas le même d’une personne à l’autre et ne se renouvelle pas. Une fois le capital soleil épuisé, on peut observer un vieillissement prématuré de la peau (rides), des taches brunes ,des taches blanches voire même le développement de cancer de la peau.

La baignade

Quand on se baigne on a plus de risques d’attraper un coup de soleil surtout si l’eau est salée ou chlorée car elle assèche la peau. De plus, l’eau réfléchit les rayons lumineux et intensifie l’exposition. Il convient d’utiliser une crème solaire qui résiste à l’eau.

cure beta-carotene

Bien préparer sa peau

Le bronzage est un moyen naturel de protection contre les UVs à condition d’y aller très progressivement. Le bronzage obtenu après un gros coup de soleil ne tient pas longtemps, la peau finit par peler. On évite l’exposition aux heures les plus chaudes. On s’hydrate correctement de l’intérieur et de l’extérieur. Les séances d’UV ne permettent pas de préparer la peau au soleil.

Une cure de bêta-carotène pendant 10 semaines favorise une bonne protection de la peau. Pas besoin de prendre des gellules, l’alimentation peut suffire. Les sources de bêta-carotène les plus accessibles au printemps sont les épinards cuits, les blettes cuites et les carottes.

 

Je vous souhaite de belles et agréables journées ensoleillées. Personnellement, je vous recommande la marque Acorelle. Et toi ? Qu’as-tu essayé comme protection solaire bio ?

Crédit photo : Jeremy Ricketts, Margot Pandone, Jonahan Pielmayer

Posted in Cosmétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *